top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurZambeze

Commençons déjà par une bonne nouvelle. L'association Entre les lignes est créée depuis quelques jours et elle se structure afin de pouvoir débuter des activités à la rentrée prochaine.

Qu'est-ce que c'est ? Il s'agit d'une association qui veut réunir des écrivains (tous genres) et des lecteurs pour des échanges sur la lecture, sur les livres et leur environnement. Mais l'association proposera aussi des ateliers d'écriture pour aider les membres à se projeter dans l'écriture et à apprendre quelques techniques. Elle espère aussi pouvoir organiser un salon dans les années à venir.

Et le partenariat ? Tout simplement, l'association Pharmakon Jazz Tango a un savoir-faire en techniques, et elle propose d'aider Entre les lignes à monter ses projets. Ce ne sera pas financier, mais purement matériel ou intellectuel.

Voici le logo de cette nouvelle association : une seule ligne et tout est entre.



  • Photo du rédacteurZambeze

L'année 2023 se termine. L'assemblée générale aura lieu la semaine prochaine (mardi 19 décembre). Quoi de nouveau au cours de cette année ? Des éditions (Empreintes et jeux d'ombre, Nouvelles de l'anormalité), des salons, des échanges nombreux avec d'autres collègues et plein d'écritures en cours. Il ya aussi eu l'édition du roman Évinia, qui est édité par Echo-éditions et non par l'association, mais je vois comme une sous-traitance pour notre association. J'aavis promis de leur confier ce roman, tout comme Anno Mundi qui va suivre. Les bénéfices des ventes d'Évinia reviendront à l'association (si l'AG valide ce point). Cela parait normal car le guignol qui est au clavier est toujours le même !

Les romans en cours sont les suivants :

  • Umami (saga PJT tome 8), en relecture

  • Ubuntu (saga PJT tome 9), en cours de rédaction

  • Anno Mundi (en amélioration après relectures)

  • Bleu (en cours de rédaction)

  • Les corps immobiles (en cours de rédaction)

  • Le buisson du temps (en cours de rédaction)

Donc on poursuit l'aventure. Le roman Évinia sera présenté au salon de Genève le 6 mars prochain.

Je cherche toujours de valeureux relecteurs, alors n'hésitez pas si vous avez un peu de temps et l'envie de découvrir quelque chose de nouveau.

Bonnes fêtes à tous !


  • Photo du rédacteurZambeze

Aujourd'hui nous avons un rendez-vous avec Ellen, l'héroïne de la saga Pharmakon Jazz Tango (et aussi principale meneuse des Râleuses sur ce même blog dans "Jungle").

— Alors vous vous apprêtez à la sortie du tome 9 (titre : Umami) de vos aventures ?

— Oui et j'en suis très heureuse. Il est un peu ancien car l'auteur l'a débuté en 2016 et il a pris le temps de rédiger deux épisodes sur le thème du fentanil et du carfentanil qui ont fait et font encore des ravages en Amérique du nord.

— Que racontent ces épisodes ?

— Le premier s'appelle L'arrière goût du délice et le titre est bien trouvé. Là, on peut dire que l'auteur m'a gâté car je suis exposée à la fois à des scènes positives (du côté plaisir), mais j'ai aussi droit à l'envers du décor.

— C'est à dire ?

— Je me fais enlever et maltraitée, mais je rencontre la jeune Mei avec qui je vais débuter une relation.

— Cela se passe où ?

— Je me déplace assez souvent : entre Washington, Hong-Kong, Shangai, Komatsu (au Japon) et retour à la maison.

— Et le second épisode ?

— Il fait la suite du premier, les différents protagonistes continuent à me manipuler mais je vais réagir pour mettre un terme à leur jeu de vilains. Dans cet épisode, je débute à San Francisco, puis retour à Washington et à nouveau San Francisco.

— Vous rencontrez de nouvelles personnes ?

— Oui et c'est souvent l'intérêt de mes voyages et péripéties. La principale personne est Mei, une jeune chinoise que j'apprécie beaucoup, il y a aussi Cliff, l'inspecteur de police de San Francisco, madame Zhao, l'espionne chinoise, monsieur Yu qui travaille dans les services secrets chinois. J'allais oublier Le père Lissano et aussi Tien Mu, un mauvais souvenir, car elle travaille avec Choi.

— Donc il va se passer bien des évènements dans ces deux épisodes.

— Sans dévoiler l'histoire, je dirais que l'intrigue est complexe et bien ficelée. Mais je m'en sors, c'est le principal. J'ai trouvé aussi que c'était bien écrit. Faut dire que l'auteur a mis le temps.

— Vous avez d'autres aventures en préparation ? — En préparation et en cours, effectivement. Je vais me promener à Paris, en Afrique et au Turkmenistan. Dire que je vais me promener est un euphémisme bien évidemment.


09 RiverEnya
00:00 / 03:12
bottom of page