Rechercher
  • Zambeze

Nouvelles

Vous attendiez des nouvelles ? En voilà ! Au sens propre puisque j'ai ajouté une ligne "Nouvelles" dans l'onglet écritures. Il y en a quatre. Une assez longue sous format pdf et trois courtes : Adjectif, Ascenseur pour les chats faux et Le chien.

J'en rajouterai encore, car j'ai la matière, mais il ne faut pas être trop gourmand.


Une nouvelle encore : je suis en train d'écrire La profondeur du lac Baïkal, commencé en décembre 2016, et j'espère clore dans 6 mois environ. Un petit extrait ?


Bonjour ! Cela fait longtemps que vous êtes là ? demandai-je à un des hommes qui rangeait des chaises de jardin en plastique. Oh ! Bonjour ! Non juste quatre jours, vous vous intéressez au cirque ? Oui et non, je suis écrivain et c’est un peu une source d’inspiration, un milieu un peu magique, comme hors du temps. Le cirque a toujours inspiré les artistes, peintres, écrivains, cinéastes. Vous écrivez quoi ? Je ne sais pas encore, je cherche une idée justement. Vous voulez faire un tour ? Venez, je vais vous montrer notre installation et ça vous inspirera peut-être. Je l’ai suivi, passant sous la grande tente, disant bonjour à plusieurs personnes, admirant une jeune femme funambule qui s’entrainait, et j’ai vu le lion. J’ai failli avoir peur car il était en liberté. C’est un faux lion, bien sûr ! me dit Raphaël. Lui, il était le présentateur, un clown aussi. Vous savez, aujourd’hui, il devient très difficile de continuer à avoir des animaux, alors on fait semblant. On se déguise et on assume le changement avec humour, on imagine des gags avec les gars déguisés en bestioles et on se moque de tout le monde. Ma femme se déguise en zèbre. Et moi, je suis aussi le crocodile. Je ne savais quoi dire. Je regardais la piste, les gradins avec les sièges vides, et le lion qui marchait sur le rebord entre le monde des artistes et celui des spectateurs. Il fallait amuser les gens, les surprendre comme je l’avais été en l’apercevant la première fois. Voir, rêver, danser, imaginer et oublier le reste. Écouter de la musique aussi.


Le livre parle d'espionnage et de censure littéraire sur un fonds surréaliste. L'extrait est une réflexion intérieure du héros.


0 vue

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com